examiner

examiner

examiner [ ɛgzamine ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe; lat. examinare
1Considérer avec attention, avec réflexion. étudier, inspecter, observer. Examiner qqch. pour apprendre, connaître, savoir. Examiner les qualités et les défauts, la valeur de qqch. apprécier, critiquer, estimer, évaluer, 1. juger, supputer; éprouver, essayer, expérimenter. Examiner une chose pour contrôler, vérifier. Examiner le pour et le contre. balancer, comparer, peser. Examiner à plusieurs reprises. ressasser, revoir (cf. Retourner dans son esprit). Examiner superficiellement. effleurer, parcourir, survoler (cf. Jeter un coup d'œil). Examiner une affaire en comité, en conférence. débattre, délibérer, discuter. Examiner sérieusement, avec attention, à fond. analyser, approfondir, disséquer(fig.), fam. éplucher. Il va falloir examiner cela de plus près. regarder, voir. « Enfin, tout pesé, tout retourné, tout examiné » (Hugo). Examiner des documents, des manuscrits, des notes. compulser, consulter, dépouiller, feuilleter. « Les œuvres que tout le monde admire sont celles que personne n'examine » (France). Examiner si..., comment..., pourquoi. rechercher.
Spécialt Examiner un malade.
2Regarder très attentivement. Examiner un objet, un mécanisme. Examiner une préparation au microscope. Instrument servant à examiner ( -scope) . Examiner un lieu, un endroit. explorer, scruter, visiter. Examiner un terrain. prospecter. Pasteur prend un cocon, « le tourne, le retourne entre les doigts; curieusement il l'examine, comme nous le ferions d'un objet singulier venu de l'autre bout du monde » (J. H. Fabre). Examiner qqn. contempler, dévisager, regarder. Examiner qqn de la tête aux pieds. toiser.
Pronom. (réfl.) S'examiner dans la glace, sous toutes les coutures. (Récipr.) Ils s'examinaient à la dérobée.
3vieilli Faire subir un examen à (qqn), soumettre (un candidat) à une épreuve. interroger. « L'abbé Pirard examina Julien sur la théologie » (Stendhal).

examiner verbe transitif (latin examinare, peser) Étudier attentivement, minutieusement quelque chose : Examiner longuement une affaire. Regarder attentivement quelque chose, quelqu'un, pour en fixer les détails, pour reconnaître, remarquer quelque chose de particulier : Examiner une préparation au microscope. En parlant d'un médecin, observer quelqu'un, son organisme, en détail pour déterminer son état de santé, poser un diagnostic. Faire subir un examen, une épreuve à un candidat, l'interroger pour déterminer ses aptitudes. ● examiner (synonymes) verbe transitif (latin examinare, peser) Étudier attentivement, minutieusement quelque chose
Synonymes :
- considérer
- éplucher
En parlant d'un médecin, observer quelqu'un, son organisme, en détail...
Synonymes :

examiner
v. tr.
d1./d Considérer, observer attentivement. Examiner un tableau.
Spécial. Examiner un patient.
|| v. Pron. (Passif). Une telle proposition s'examine de près.
(Réfl.) Il s'examine de la tête aux pieds.
d2./d Faire passer un examen à (un candidat).

⇒EXAMINER, verbe trans.
A.— [Correspond à examen A] Observer, regarder avec attention, application.
1. [Le verbe est suivi d'un compl. d'objet désignant une chose que l'on regarde et/ou que l'on manipule]
a) Regarder attentivement quelque chose pour en connaître les particularités, en tirer un enseignement, juger de ses qualités ou de ses défauts. L'ingénieur, ayant examiné les armes, les outils, ne vit rien qui pût le mettre à même d'établir l'identité de l'inconnu (VERNE, Île myst., 1874, p. 359). Quand j'examine un rameau, je remarque qu'à l'aisselle de chacune de ses feuilles, il abrite un bourgeon, capable, l'an suivant, de végéter à son tour (GIDE, Faux monn., 1925, p. 1051) :
1. Sans presque en avoir conscience, Marius examinait cette cloison; quelquefois la rêverie examine, observe et scrute comme ferait la pensée. Tout à coup il se leva, il venait de remarquer vers le haut, près du plafond, un trou triangulaire...
HUGO, Mis., t. 1, 1862, p. 884.
SYNT. Examiner quelque chose attentivement, longuement, soigneusement; avec attention, avec méthode; en (dans le) détail, de près, sous toutes ses faces, sous tous les aspects, sur toutes les coutures; à la loupe, au microscope.
Examiner un lieu. En observer tous les endroits, tous les recoins, si nécessaire en le parcourant, pour y découvrir quelque chose. Nous avons déjà examiné tout ce massif granitique de la côte, et pas un trou, pas même une fente! (VERNE, Île myst., 1874, p. 143). Flavien n'a pas tardé à paraître. Il a examiné avec soin les alentours, car visiblement il tenait à être seul (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 330).
Emploi abs. La chambre me renseignera, j'espère, se dit Julius. Tranquillement il commença d'examiner. Presque rien dans cette banale chambre meublée ne se prêtait hélas! à sa curiosité malexperte... (GIDE, Caves, 1914, p. 715).
b) En partic.
Observer attentivement pour surveiller, contrôler; vérifier la valeur de quelque chose. Examiner des comptes, une facture. Dans une grande salle carrée où des citoyens montaient la garde, on examina mes papiers (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 305). Votre Académie des sciences (...) s'occupait à examiner l'authenticité d'un certain nombre de manuscrits (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 90) :
2. ... le régisseur administra Presles consciencieusement (...) Le comte, en y venant examiner le domaine (...) frappé de la loyauté de Moreau, lui témoigna sa satisfaction par d'amples gratifications.
BALZAC, Début vie, 1842, p. 324.
c) P. ext. Faire l'analyse d'une substance, déterminer ses caractéristiques, ses propriétés par des moyens appropriés. Constater l'état de l'eau douce qu'on embarque, en examinant sa pesanteur au pèse-liqueur, sa température au thermomètre, sa pureté (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 199). Cette substance se montre toujours la même : examinée par la chimie, on n'y remarque aucune différence, ni par rapport à ses produits, ni par rapport aux phénomènes de sa décomposition (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 175) :
3. Epeautre a tout deviné, reprit-elle, comment? Il a examiné ce que contenait son verre... sa potion... il l'a analysée chez lui. Laure sentit son visage se contracter. Le poison, la chose immonde.
DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 210.
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers., un attribut de la pers.]
a) Observer attentivement quelqu'un, généralement d'une manière critique. Examiner du coin de l'œil, à la dérobée. C'était Fantine. Difficile à reconnaître. Pourtant, à l'examiner attentivement, elle avait toujours sa beauté (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 187). Il se sentait examiné, inspecté des pieds à la tête, pesé, jugé (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 23) :
4. Elle l'examinait des pieds à la tête, d'un œil prompt, revenant au visage, lui fouillant les yeux de son regard de fouine...
ZOLA, Conquête Plassans, 1874, p. 949.
Emploi abs. La prieure passa en revue Jean Valjean. Rien n'examine comme un œil baissé (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 672).
Emploi pronom.
Réfl. Adeline, rentrée dans sa chambre, alla s'examiner au miroir. Elle se contempla tristement et curieusement, en se demandant à elle-même : — Suis-je encore belle? (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 278). Elle s'examina de trois quarts, puis de côté, puis de dos dans la glace (FRANCE, Anneau d'améth., 1899, p. 315).
Indir. avec compl. d'obj. interne. Il se regardait des heures entières [dans un miroir], s'examinant les yeux, les gencives, se faisant des mines, s'apprenant des coquetteries (ZOLA, Curée, 1872, p. 407).
Réciproque. Personne ne trouvait plus rien à dire. C'est alors que les femmes commençaient à s'examiner du coin de l'œil (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 208).
b) En partic. Observer ou palper avec attention le corps ou une partie du corps pour découvrir une blessure, une malformation. L'esclavage sans façon, où l'acheteur examinait les jambes de l'homme et ses dents, comme nous faisons aujourd'hui d'un cheval (ALAIN, Propos, 1921, p. 252). J'avais été déshabillé en un clin d'œil par huit mains féminines, examiné des cheveux aux orteils, reconnu miraculeusement indemne de toute morsure (BAZIN, Vipère, 1948, p. 11) :
5. Il y avait surtout une cérémonie fort déplaisante à laquelle, disait-on, devait se soumettre une prétendue du roi de France : c'était d'être examinée par des matrones pour voir si elle était bien conformée et capable d'avoir des enfants.
BARANTE, Hist. ducs de Bourgogne, t. 1, 1821-24, p. 303.
Spéc., MÉD. Observer en détail, ausculter un patient pour découvrir les signes d'une maladie, poser un diagnostic. Le docteur ne dédaigna pas de l'examiner soigneusement. Il lui souleva les pieds, lui regarda les gencives, écouta les battements du cœur (ZOLA, D. Pascal, 1893, p. 239) :
6. ... ce prêtre n'a rien d'une femmelette, au contraire. Et d'ailleurs, je ne l'ai pas examiné : le pouls m'inquiète, le regard est d'un grand nerveux, voilà tout.
BERNANOS, Crime, 1935, p. 782.
Examiner une blessure, une plaie. Pour en déterminer la gravité. Examiner le pouls, les réflexes. Pour juger s'ils sont normaux. Le médecin, muni de son petit marteau, examina ses réflexes (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 140).
3. [Le verbe est suivi d'une prop. interr. indir.] Regarder pour se rendre compte de quelque chose, chercher à savoir quelque chose. Je n'ai point examiné dans quelle auberge ils allaient (SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 39). Ayant examiné si personne ne les pouvait apercevoir, le grenadier posa le pied gauche en avant, replia le bras gauche en l'air (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 241). Avant de sortir, elle venait toujours examiner où Aimé en était de son ouvrage (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 75).
B.— [Correspond à examen B] Considérer avec attention, réflexion.
1. [Le compl. désigne une chose gén. abstr.]
a) Étudier en détail, faire l'analyse de quelque chose pour en avoir une connaissance approfondie, juger de sa valeur; peser le pour et le contre avant d'adopter une solution, de se déterminer à agir. Examiner une affaire, une entreprise, une question, les moyens de faire qqc., les faits; examiner la situation d'un œil critique. Il serait intéressant d'examiner l'influence des révolutions sur les lettres, de montrer comment les systèmes peuvent égarer le talent (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 269). Ellerbach a été condamné à mort. Ayant examiné son dossier, hier, j'ai prononcé sa grâce (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 461) :
7. Soit maintenant la forme réfléchie se connaître soi-même. Nous examinerons d'abord le complément « soi-même », puis la manière dont il est possédé par son verbe.
CLAUDEL, Art poétique, 1907, p. 182.
Examiner (qqc.) au point de vue de, sous l'angle de. Considérer sous un certain aspect. Ensuite nous examinerons ces mêmes trois problèmes au point de vue d'une « nouvelle chrétienté », et d'un nouvel humanisme (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 16). Le marxisme et ses héritiers ne seront examinés ici que sous l'angle de la prophétie (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 234).
Emploi abs. Examen, enquête, analyse, cela s'est opposé longtemps à tradition. Mais des maîtres sont venus qui ont examiné, analysé, enquêté, et c'est pour aboutir à découvrir la force bienfaisante de la tradition (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1912, p. 316).
Emploi pronom. à sens passif. Il existe une science mathématique dont les « possibles » sont la matière, dont les principes et les résultats, par conséquent, peuvent s'examiner et s'interpréter en vue de savoir s'ils démontrent l'existence des possibles contingents et des futurs indéterminés et ambigus (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. XXXV).
En partic. [Le compl. désigne un art, une œuvre artistique ou littéraire, un écrivain, un artiste] Faire l'étude, la critique. Lu, en déjeunant, l'article de Peisse, qui examine en gros le Salon et qui recherche la tendance des arts à présent (DELACROIX, Journal, 1853, p. 55). Nous nous occuperons d'abord de la première partie de l'œuvre d'Arthur Rimbaud, pour ensuite examiner les diverses évolutions de cet esprit impétueux, jusqu'à sa fin littéraire (VERLAINE, Œuvres complètes, t. 4, Poètes maud., 1884, p. 17) :
8. Quand les étranges veulent aussi l'admirer [Goethe], ils sont rejetés avec dédain, si quelques restrictions laissent supposer qu'ils se sont permis d'examiner des ouvrages qui gagnent cependant beaucoup à l'examen.
STAËL, Allemagne, t. 2, 1810, p. 85.
b) Spéc. Étudier, discuter quelque chose pour le mettre en cause, le mettre en doute. Des vérités qui doivent être plutôt adorées qu'examinées (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 222). L'erreur est plus entêtée que la foi et n'examine pas ses croyances (PROUST, Prisonn., 1922, p. 190) :
9. ... son esprit protestataire, qui jusqu'à ce moment sommeillait en elle, commença d'examiner critiquement, c'est-à-dire de mettre en doute, les directives de ma vie.
GIDE, Robert, 1930, p. 1325.
Emploi abs. Il y aura probablement toujours des intelligences réfractaires à la logique et qui aimeront mieux croire que d'examiner (PROUDHON, Révol. soc., 1852, p. 201). Que ce soit un sacrilège d'examiner, un sacrilège de juger, on nous le dit et on nous le répète; mais cela ne passe point (ALAIN, Propos, 1922, p. 419).
c) P. ext. Prendre en considération, tenir compte de; envisager. Le vénérable missionnaire, rempli de sagesse et d'expérience, ne peut avoir fait des objections tout-à-fait indignes d'être examinées (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 160). La question d'argent reste la plus sérieuse. As-tu examiné la possibilité de quelques conférences en Suisse? (GIDE, Corresp. [avec Valéry], 1941, p. 524) :
10. ... on ne crée point une morale avec des prédications tendres, des fabrications ingénieuses d'idéologies, ou de beaux gestes. Proudhon, faute d'avoir examiné ce problème, s'est fait de grandes illusions sur la persistance des forces qui donnaient de la vie à sa morale...
SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 346.
2. [Le compl. désigne une pers. ou un attribut de la pers.]
a) [L'examen porte sur le suj.] Analyser ses actes, ses pensées, ses sentiments. Mais depuis un mois que je vis retirée... j'ai bien examiné mon cœur, et je ne le trouve plus si coupable (SAND, Meunier d'Angib., 1845, p. 9). Vous vous arrêtez un peu trop sur ce péché capital [la vanité] en examinant votre conscience (DE GUÉRIN, Lettres, 1833, p. 30).
Emploi pronom. réfl. J'ai réfléchi, je me suis examiné scrupuleusement, et il faut que vous sachiez ce que je me suis dit (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 155). Je m'examinerai et me critiquerai moi-même mille fois plus sévèrement que le monde ne fait (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 144).
♦ [+ compl. secondaire désignant le point particulier que l'on analyse] S'examiner sur. Être véridique, ne pas manquer à la justice, j'ai à m'examiner sur ce point, certes, tout comme un autre (MAURIAC, Nouv. Bloc-notes, 1961, p. 367).
b) [L'examen porte sur une autre pers.] Déterminer par un interrogatoire, une épreuve, une surveillance, l'aptitude d'une personne à faire quelque chose; juger ses facultés, son comportement. Le ministère du Travail fait examiner dans chaque consulat américain d'Europe les candidats à l'immigration; le visa ne leur est accordé que lorsqu'ils ont été reconnus dignes d'entrer (MORAND, New-York, 1930, p. 31) :
11. ... Nicolas Dmitriev, âgé de neuf ans, (...) s'annonce doué de facultés mathématiques extraordinaires. Examiné par le professeur Tchistiakov, celui-ci déclare qu'il n'a, en quarante ans de carrière, jamais rencontré facultés pareilles.
GIDE, Journal, 1933, p. 1190.
♦ [+ compl. secondaire désignant le point particulier qui est jugé] Vous, Pichegru, vous serez examiné sur ce qu'on vous reproche d'avoir trahi la cause nationale : ne vous le dissimulez pas, un jugement vous est nécessaire (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 379).
En partic. Faire subir à un élève une épreuve écrite ou orale pour déterminer son niveau de connaissance, lui accorder ou non un diplôme. Philippeaux (...) avait été camarade de Napoléon à l'École militaire de Paris, ils y avaient été examinés ensemble avant d'être envoyés dans leurs corps respectifs (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 137). J'examine des candidats pour l'École polytechnique. J'ai choisi des problèmes difficiles; ce sont mes armes, ce sont mes pièges, et malheur aux vaincus (ALAIN, Propos, 1912, p. 136).
♦ [+ compl. secondaire désignant la nature de l'épreuve] La partie littéraire (...) était présidée par M. Mézières (...) qui m'examina sur Boileau et sur Bossuet (VERLAINE, Œuvres complètes, t. 5, Confess., 1895, p. 69).
3. [Le verbe est suivi d'une interr. indir.] Étudier, analyser (un problème dont la nature est expliquée par la prop. subordonnée). J'ai entendu un père examiner sérieusement si l'on peut lire Molière sans péché mortel (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 313). Les ministres ont cyniquement examiné s'il n'y avait pas lieu de décréter une mobilisation immédiate (MARTIN DU G., Thib., Été 1914, 1936, p. 96) :
12. J'examinais si je regretterais absolument le parti que l'on voulait me faire prendre; cela m'a conduit à examiner quel autre je prendrais, et à quelle détermination je m'arrêterais.
SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 3.
Prononc. et Orth. :[] ou [e-], (j')examine [] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1240 « observer, considérer avec attention » (St François, 1390 ds T.-L.). Empr. au lat. class. examinare au sens de « peser, examiner ». Fréq. abs. littér. :5 529. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 10 284, b) 7 739; XXe s. : a) 7 399, b) 6 137.

examiner [ɛgzamine] v. tr.
ÉTYM. XIIIe; lat. examinare, de examen, inis. → Examen.
1 Considérer, observer avec attention, avec réflexion. Considérer, étudier, inspecter, observer, rechercher. || Examiner qqch. pour apprendre, connaître, savoir… || Examiner les qualités et les défauts, la valeur de qqch. Apprécier, critiquer, estimer, évaluer, juger, supputer; éprouver, essayer, expérimenter (Cf. Passer au crible, à l'étamine, au tamis…). || Examiner une chose pour contrôler, vérifier. || Examiner le pour et le contre, examiner les qualités de plusieurs choses. Balancer (cit. 14), collationner, comparer, conférer (II.), peser. || Examiner pour la deuxième fois, à plusieurs reprises. Repasser, repeser, ressasser, retourner (dans son esprit), revoir, sasser (fig. : sasser et ressasser). || Examiner superficiellement, de loin, un problème; examiner rapidement, sans s'arrêter… Effleurer, parcourir, survoler (→ Jeter un coup d'œil sur…). || Examiner une affaire en comité, en conférence. Débattre, délibérer, discuter… (→ Mettre sur le tapis). || Examiner indiscrètement les affaires d'autrui (→ Mettre, fourrer son nez). || Examiner sérieusement, calmement, à tête reposée, avec attention, contention (cit. 3). || Examiner à fond. Approfondir, disséquer (fig.), éplucher (fig.), fouiller, scruter. || Il va falloir examiner cela de plus près. Regarder, voir. || Examiner séparément, dans le détail ( Analyser). || Examiner en bloc. || Tout bien examiné, on doit conclure que… Cf. Tout bien compté, considéré. || À tout examiner. Cf. À tout prendre; après tout. — Examiner qqch. par le toucher. Palper, toucher. || Acheter qqch. sans l'examiner. → Acheter chat en poche. — Spécialt. || Médecin qui examine un malade. || Examiner les bronches ( Ausculter).Examiner le ciel. || Aruspice (cit. 1) examinant les entrailles d'un animal immolé. || Examiner le vol des oiseaux pour en tirer un présage ( Auspice). || Examiner des documents, des manuscrits, des notes. Compulser, consulter, dépouiller, feuilleter. || Examiner une œuvre littéraire, un drame (cit. 4) pour en faire la critique. || Examiner un acte avant de le viser. || Examiner une affaire, un problème, une question, un sujet ( Traiter). || Examiner les charges qui pèsent contre un accusé (cit. 2). || Examiner les causes, les conditions, les effets (cit. 1) d'un événement. || Examiner les difficultés (cit. 4). || Examiner les chances d'une tentative. Sonder, tâter (le terrain). || Examiner ce que l'on doit faire. Penser, réfléchir. || Il n'a pas eu le temps d'examiner la situation. Cf. Se reconnaître, se retourner. || Examiner si tout va bien. || Examiner pourquoi, comment une chose est arrivée.Absolt (vx). Réfléchir, approfondir. || Il va falloir examiner.
1 Je n'examine point si j'y pourrais survivre.
Racine, Bérénice, II, 2.
2 Examine leurs yeux, observe leurs discours (…)
Racine, Britannicus, I, 4.
3 L'âne n'en sait juger que par ce qu'il en voit.
Le renard, au contraire, à fond les examine,
Les tourne de tout sens (…)
La Fontaine, Fables, IV, 14.
3.1 Le prétexte de voir s'il ne restait plus aucune trace de mes blessures, lui donna sans que je pusse m'y opposer, le droit de m'examiner nue (…)
Sade, Justine…, I, p. 113.
4 Enfin, tout pesé, tout retourné, tout examiné (…) quand même il eût découvert que Jean Valjean était un forçat, cela l'eût-il changé (…) ?
Hugo, les Misérables, V, VII, II.
5 Je ne crois pas que sur la terre
Il soit un lieu d'arbres planté
Plus célébré, plus visité,
(…) Plus examiné, plus vanté.
A. de Musset, Poésies nouvelles, « Sur trois marches… »
6 (…) l'enfant pauvre montrait à l'enfant riche son propre joujou, que celui-ci examinait avidement comme un objet rare et inconnu.
Baudelaire, le Spleen de Paris, XX.
7 (Pasteur) en prend un (cocon), le tourne, le retourne entre les doigts; curieusement il examine, comme nous le ferions d'un objet singulier venu de l'autre bout du monde.
J.-H. Fabre, in Henri Mondor, Pasteur, p. 74.
8 Les œuvres que tout le monde admire sont celles que personne n'examine.
France, le Jardin d'Épicure, p. 172.
9 (…) il (le roi) faisait dire qu'il examinerait : c'était la formule officielle du refus de sanction.
Jaurès, Hist. socialiste, t. III, p. 108.
10 Il se contenta d'examiner à la lueur d'un réverbère le passeport de Jacques, et de vérifier, d'un coup d'œil professionnel, la ressemblance de la photo d'identité.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 130.
11 Pasteur (…) examinait toujours les choses de près (…)
Henri Mondor, Pasteur, p. 138.
11.1 Elle n'a problablement rien éprouvé d'aussi fort. Tout au plus un vague malaise, une sensation qu'elle ne s'est même pas donné la peine d'examiner.
N. Sarraute, le Planétarium, p. 164.
Examiner sa conscience. Descendre, rentrer (en soi-même).
12 Il se juge en autrui, se tâte, s'étudie,
Examine en secret sa joie et ses douleurs (…)
Corneille, Pompée, III, 1.
V. pron. réfléchi :
13 Plus je rentre en moi-même et plus je m'examine,
Moins j'y puis de mon mal rencontrer l'origine (…)
Rotrou, Bélisaire, V, 1.
14 Quand un homme s'examine, quelle satisfaction pour lui de trouver qu'il a le cœur juste !
Montesquieu, Lettres persanes, LXXXIII, in Littré.
Absolt. || Douter (cit. 21), c'est examiner.
2 Regarder très attentivement (avec ou sans intention scientifique). || Examiner un objet, un instrument, un mécanisme. || Examiner une préparation au microscope. || Instrument servant à examiner ( suff. -scope). || Examiner un lieu, un endroit. Explorer, visiter. || Examiner un terrain. Prospecter.
Regarder attentivement (qqn). Contempler, dévisager, regarder. || Examiner quelqu'un de la tête aux pieds. Toiser. || Examiner quelqu'un sans pouvoir l'identifier.
V. pron. réfl. || S'examiner dans la glace, sous toutes les coutures.
15 Il la regarda et l'examina longtemps (…) il était heureux d'avoir sa figure devant lui et de se dire : Je vois Madeleine.
G. Sand, François le Champi, XVI.
3 Faire subir un examen à (qqn), soumettre (un candidat) à une épreuve. Interroger. || Examiner un élève sur les mathématiques. || Être examiné (→ Être sur la sellette).
16 L'abbé Pirard examina Julien sur la théologie, il fut surpris de l'étendue de son savoir.
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, XXV.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • examiner — a professional appointed by the bankruptcy court to investigate and oversee certain aspects of the debtor or the proceedings. (By way of comparison, the role of the trustee is to operate the business of the debtor whereas the role of the examiner …   Glossary of Bankruptcy

  • examiner — ex·am·in·er n: a person who examines: as a: a court officer empowered to administer an oath and take testimony b: a person whose work is to inspect usu. a specified thing or situation a bank examiner Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam… …   Law dictionary

  • Examiner — person with relevant technical and personal qualifications, competent to conduct and/or score an examination (p. 3.10 ISO/IEC 17024:2003). Источник …   Словарь-справочник терминов нормативно-технической документации

  • examiner — quelque chose, Ponderare, Examinare. Ouir et examiner un conte, Expungere rationes. Pour neant j examine ce conte, Frustra egomet mecum has rationes deputo. Examiner ou interroguer tesmoings, Rogare testes. B. Examiner, recoler et confronter… …   Thresor de la langue françoyse

  • Examiner — Ex*am in*er, n. One who examines, tries, or inspects; one who interrogates; an officer or person charged with the duty of making an examination; as, an examiner of students for a degree; an examiner in chancery, in the patent office, etc. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • examiner — [eg zam′ənənteg zam′ə nər, igzam′ə nər] n. a person who examines, specif. one whose work is examining records, people, etc.: also examinant [eg zam′ənənt] * * * See examinable. * * * …   Universalium

  • examiner — UK US /ɪgˈzæmɪnər/ noun [C] ► someone who is responsible for deciding the questions for a professional examination, or deciding whether people have passed it: » Examiners should be chartered members of the Institution of Occupational Safety &… …   Financial and business terms

  • examiner — early 14c., examinour, agent noun from EXAMINE (Cf. examine) …   Etymology dictionary

  • examiner — [eg zam′ənənteg zam′ə nər, igzam′ə nər] n. a person who examines, specif. one whose work is examining records, people, etc.: also examinant [eg zam′ənənt] …   English World dictionary

  • examiner — I. Examiner. v. a. Faire l examen de quelque chose ou de quelque personne. Examiner des tesmoins. examiner un compte, une affaire à fonds. examiner un escolier, un Recipiendaire. s examiner soy mesme. examiner sa conscience. examiner un livre, un …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”